Présidence

C’est sur le site de l’ancien Hôtel Sofitel Maeva Beach fermé à la fin de l’année dernière que le Président de la Polynésie française, Gaston Flosse, accompagné du Vice-Président, Nuihau Laurey, du Ministre du Tourisme, Geffry Salmon, du Ministre de l’Equipement, Bruno Marty, et du représentant régional du groupe Accor, a tenu une conférence de presse ce matin à 10h30 afin de présenter le projet d’aménagement de la zone.

 

Ce projet, baptisé «Mahana Beach », concerne tout le littoral de Outumaoro, depuis la zone de l’hôtel Intercontinental jusqu’à la Marina Taina. En effet, le Pays qui est déjà depuis près de vingt ans propriétaire de plusieurs terrains dans cette zone (une trentaine d’hectares au total en comptant les terrains de la zone située côté montagne) va faire prochainement  l’acquisition du site de l’hôtel Maeva Beach. L’accord de vente, qui devrait être signé dans les prochains jours, permettra au gouvernement de faire l’acquisition de presque 8 hectares pour 950 millions Fcfp (soit un prix de 12191 Fcfp le m²), une somme dont le versement sera étalé sur trois exercices (450 MFcfp à la signature, 250 MFcfp en 2014 et 250 MFcfp en 2015), compte tenu de la situation financière actuelle du Pays.

 

L’actuel hôtel Sofitel, installé au milieu de la zone d’aménagement, trop petit et encombrant, n’est plus aux normes. Il ne pourrait pas s’inscrire dans le nouveau projet d’aménagement de la zone. La valeur du domaine du Sofitel réside dans l’espace exceptionnel qu’il permet de créer et non dans ses locaux devenus vétustes. Il sera donc détruit pour permettre la création d’un vaste espace cohérent et totalement dégagé dans lequel les promoteurs pourront imaginer et concevoir le futur projet « Mahana Beach ». La totalité de l’assise foncière du Pays dans cette zone représentera donc un ensemble cohérent de près de 52 hectares (voir photo). 

 

C’est le projet d’aménagement de cet espace exceptionnel que le Président a présenté ce matin. En effet, dans le cadre d’un partenariat public/privé, le gouvernement a l’intention, après réaménagement de la totalité du site, de lancer un concours international pour l’aménagement de cette zone touristique, lequel sera soumis à un cahier des charges relativement ouvert mais qui inclue la prise en compte et la mise en valeur de l’environnement et de la culture polynésienne.

 

Le projet « Mahana Beach » pourrait accueillir outre trois ou quatre hôtels d’une capacité totale de 1300 à 1500 chambres, un centre des congrès, un auditorium, un centre consacré aux sports aquatiques ou encore des espaces commerciaux. Le Pays mettrait à disposition des promoteurs intéressés la surface aménagée en proposant des baux de longue durée sur 90 ans. Le Président et le ministre du Tourisme se rendront d’ailleurs très prochainement, pendant deux jours, à Hawaii, afin de pouvoir étudier ce qui a été fait en termes d’aménagement du littoral dans cette destination touristique populaire au climat similaire et de pouvoir s’en inspirer.

 

Bien que très difficile à évaluer, le projet étant encore à sa genèse, les investissements  pourraient atteindre 80 à 100 milliards Fcfp selon le président, et générer 2300 à 2500 emplois directs environ (et quasiment autant pendant la phase de construction). Le « Mahana Beach », qui est le premier projet touristique du genre en Polynésie française, a été salué par les professionnels du secteur qui sont venus assister à la conférence de presse ce matin.

 

Le Président a évidemment rappelé que, outre le processus de réaménagement (et de remblai) du terrain lui-même, le problème des nombreuses familles installées illégalement sur le site serait le plus important à régler dans l’immédiat. Le relogement des familles du quartier dit « Bel-Air » a déjà commencé, et les discussions se poursuivent pour les autres zones concernées. Les rencontres devraient se multiplier et s’intensifier dans les semaines qui viennent afin de trouver la meilleure solution pour toutes les parties.

 

Après la conférence de presse, le Président s’est rendu à « Bel Air » afin de constater l’avancée des travaux de réaménagement et des opérations de relogement des familles ayant habité jusqu’à présent à cet endroit. Une partie des anciens bâtiments squattés et dont les 23 familles ont été relogées dans l’immeuble Manuhoe à Papeete, a été détruite ce matin.

 

 

Vue aérienne de la zone de l'ancien hotel Sofitel à Outumaoro.
Le Président a présenté en conférence de presse le projet d'aménagement de la zone de Outumaoro.
La présentation du projet s'est faite en présence du représentant régional du groupe Accor, monsieur Faure, et du Vice-Président Nuihau Laurey.
A l'issue de la conférence, le Président a répondu aux questions des journalistes.
Le Président s'est ensuite rendu sur le site du "Bel Air".
Le Président s'est ensuite rendu sur le site du "Bel Air".
Le réaménagement du site a deja commencé.
Le réaménagement du site a deja commencé.
Le réaménagement du site a deja commencé.
Le réaménagement du site a deja commencé.
   
1 thumb
2 thumb
3 thumb
4 thumb
5 thumb
6 thumb
7 thumb
8 thumb
9 thumb
10 thumb

EPIDEMIE DE DENGUE ET DE ZIKA

  •  
 
 

EMPRUNT OBLIGATAIRE

Newsletter

BILAN DES 100 JOURS

Conseil des ministres

article thumbnailUn Conseil des ministres s’est tenu mercredi à la Présidence de la Polynésie française.
Voir les autresconseils des ministres  

Liens utiles